October 14, 2018

Please reload

Posts Récents

La planification, les grandes lignes

December 12, 2017

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Préparez l’Étape du Tour, Décembre 2017

December 12, 2017

Une fois par mois nous nous retrouverons pour préparer ensemble la fameuse cyclo sportive du Tour de France ! Ce fil rouge sera aussi l’occasion d’aborder des points importants de l’entraînement en cyclisme et ce peu importe l’objectif visé. Dans ce deuxième article nous évoquerons la coupure, la reprise ainsi que les grandes lignes de la préparation.

 

Vous avez des questions ou besoin d’un suivi d'entraînement : sollicitez-nous ! Braquet Libre dispose de toutes les ressources nécessaires pour vous aider.

 

Dans le dernier billet

 

Lors du premier volet de « préparez l’étape du tour » nous avons évoqué le parcours, les qualités importantes à développer et certains fondamentaux de la performance comme le matériel. En résumé, il vous faudra vous préparer pour être efficace en montagne sur une durée de 5 à 9h.

 

La coupure

 

Pour partir sur de bonnes bases, commencez par couper complètement pour recharger vos batteries. Si vous désirez mieux appréhender cette notion de break vous pouvez vous référer à un précédent article nommé « l’intersaison ». Dans cette préparation, nous proposons un arrêt de l’activité physique durant la totalité du mois de décembre pour une reprise début janvier, après les fêtes. Pour ceux qui ont quand même besoin de conserver une activité physique, nous vous vous conseillons de ne pas aller au-delà de 3 séances « récréatives » (charge d’entraînement faible et plaisir à pratiquer) par semaine sans toucher au vélo. Et enfin, pour ceux qui ont déjà coupé, vous pouvez pratiquer une activité régulière et variée (course à pied, natation, VTT, marche…) jusqu’à janvier pour vous entretenir sans entamer votre capital motivation.

 

L’alimentation en coupure

 

Durant cette période, il est important de se faire plaisir et donc de déculpabiliser. Et dans le même temps il n’est pas nécessaire non plus de devenir boulimique et de faire une croix sur une alimentation saine et équilibrée. Si vous mangez normalement en vous accordant des plaisirs réguliers, vous n’aurez pas pris plus de 5kg à la reprise. Et si c’est malgré tout le cas, c’est que votre diététique n’est pas adaptée à votre organisme tout au long de l’année. Il vous faudra donc faire un point avec un professionnel de l’alimentation pour vous corriger.

 

La planification

 

En décembre, il est aussi déjà temps de penser à la programmation de votre entraînement, du moins dans ses grandes lignes. Savoir où on va et quel chemin on emprunte pour y aller ! Évidemment, une planification sur le long terme peut être amenée à bouger, de manière parfois importante, quand les choses ne se passent pas comme prévues. Mais cela ne vous dispense pas de tracer dès maintenant les lignes directrices de votre plan. Ne pas le faire c’est prendre le risque de partir dans une mauvaise direction ! Si vous désirez creuser davantage ce sujet vous pouvez vous référer à l’article « planification » spécialement dédié à cette thématique.

 

Ci-dessous notre planification type pour préparer l’étape du tour, accompagnée d’explications qui doivent vous permettre de mieux appréhender la logique de cet entraînement :

 

 

 

Explications

 

  • Le mois de décembre est consacré à la coupure pour régénérer l’organisme.

  • Un travail d’endurance est prévu en janvier pour une reprise progressive et pour améliorer vos facultés de récupération. Des sprints sont proposés en fin de cycle pour faire la transition avec les premières intensités.

  • Le cycle lactique en février doit vous permettre d’améliorer encore vos capacités de récupération et de préparer votre organisme à travailler à des hautes valeurs de lactatémie.

  • Après une période d’assimilation, vous développerez votre force à I3 (l’intensité que vous retrouverez dans les cols sur l’Étape du Tour) puis votre PMA (dans le but d’améliorer l’ensemble de vos qualités cardiovasculaires).

  • La première microcoupure doit vous permettre de refaire le plein de fraîcheur. Et suite à cela un travail spécifique au seuil puis à I3 sur des parcours avec un fort dénivelé (L’idéal étant de partir en stage montagne) est programmé. L’objectif ici est de travailler les efforts longs et la spécificité de l’épreuve ciblée.   

  • Deuxième microcoupure puis un mois de Mai consacré aux rappels pour ne pas perdre les acquis précédemment développés.

  • Le mois de juin est le dernier mois de travail intensif avec un entraînement très proche des efforts de compétition. A noter le stage de reconnaissance 3 semaines avant l’objectif.

  • Enfin une période de 2 semaines d’affûtage est placée avant l’Étape du Tour pour éliminer la fatigue tout en conservant votre condition physique.  

 

Dans les prochains billets

 

Prochainement nous détaillerons les cycles proposés un par un pour que vous puissiez comprendre toute la logique de cet entraînement et pourquoi pas calquer le vôtre sur cette planification !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
LOGO_BRAQUET_LIBRE