October 14, 2018

Please reload

Posts Récents

La planification, les grandes lignes

December 12, 2017

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Préparez l’Etape du Tour, Mai 2018

May 1, 2018

Rappels et premiers contacts avec la compétition !

 

 

Une fois par mois nous nous retrouvons pour préparer ensemble la fameuse cyclo sportive du Tour de France ! Ce fil rouge est aussi l’occasion d’aborder des points importants de l’entraînement en cyclisme et ce peu importe l’objectif visé. Dans ce septième article nous aborderons le mois de mai qui fera la part belle aux « rappels » et qui verra la reprise en compétition.  

 

Crédit photo : Maelys Relet 

 

 

Dans le dernier billet

 

Avril était un mois chargé avec une augmentation significative des heures de selle, du travail au seuil anaérobie et le premier contact avec la montagne. Autrement dit, nous sommes rentrés dans le vif du sujet à 3 mois environ de l’objectif. Attendre le printemps pour proposer des charges importantes revêt deux intérêts majeurs :  rouler davantage quand la météo devient plus favorable épargne au cycliste beaucoup de fatigue physique et mentale. Et ne pas s’entraîner trop vite trop fort (dès l’hiver pour un objectif en été) permet de conserver toute sa motivation lorsque cela est le plus important, c’est-à-dire dans les 15 semaines précédant la course. A noter également qu’une coupure de 5 jours était proposée à la fin du mois comme vous en avez maintenant l’habitude (une microcoupure après chaque bloc).

 

 

Les rappels

 

Après une semaine d’endurance, pour remettre en route progressivement et soigner la récupération, le mois de mai est donc consacré aux rappels (se reporter à l’article du mois de décembre pour observer la planification de la préparation depuis novembre :

https://www.braquetlibre.com/single-post/2017/12/12/Pr%C3%A9parez-l%E2%80%99%C3%89tape-du-Tour-decembre-2017 ).

 

Mais qu’est-ce qu’un rappel ?

 

Le terme « rappel » est utilisé pour désigner une séance ou un enchaînement de séances visant à stimuler une qualité déjà développée auparavant durant un cycle plus long. Par exemple, vous avez réalisé un cycle complet de 3 semaines pour augmenter votre PMA en janvier, et pour conserver ces acquis, vous réalisez une seule semaine avec deux séances PMA en mars. On parlera alors de rappel à PMA.

 

A quoi servent les rappels ? 

 

Ils servent avant tout à conserver les acquis développés en amont dans la préparation. En effet, si une qualité n’est pas stimulée pendant un temps long, vous observerez alors une baisse de vos performances progressives dans ce domaine précis. Par exemple, si vous pratiquez la musculation l’hiver et que vous arrêtez en saison, vous perdrez tous les effets bénéfices de votre pratique hivernale au bout de 12 semaines environ. Par contre, si vous placez des séances de rappel régulièrement (une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines) vous maintiendrez votre niveau voire vous progresserez encore (mais plus lentement évidemment). En outre, le corps mémorise les efforts déjà réalisés. Donc une ou quelques séances de rappel permettent normalement de retrouver son meilleur niveau dans la qualité sans nécessairement repasser par des cycles longs de développement.

 

Comment organiser les rappels ?

 

Concrètement, vous pouvez soit réaliser régulièrement une séance de rappel (une séance toutes les 3 semaines au minium), soit proposer des cycles très courts de rappel de manière plus espacée (deux à trois séances en une semaine par exemple). Cela peut donner :

 

-2 semaines dédiées au développement de la PMA

-4 semaines dédiées au développement d’autres qualités

-1 semaine de rappel de la qualité PMA

-etc.

 

 

Le premier contact avec la compétition

 

Dans notre planification, le mois de mai est aussi marqué par la reprise en compétition. Pour réussir son Etape du Tour, il est primordial de réaliser plusieurs répétitions pour plusieurs raisons. Tout d’abord prendre la mesure physique, mentale et diététique de l’évènement. Vous allez inévitablement faire des erreurs sur vos premières cyclosportives. Il faut donc absolument les vivres avant le jour J pour pouvoir les corriger. Ensuite, ces répétitions devront aussi vous permettre d’apporter des corrections à votre entraînement selon les manques détectés en course. Nous vous conseillons entre 2 et 4 courses avant l’objectif de juillet.  

 

 

Détail de la planification de mai, exemple

 

Ici nous détaillons notre planification type pour le mois de mai.

 

La référence utilisée pour les intensités est toujours l’échelle d’ESIE de Grappe.

 

Pour rappel : ce plan est réalisé pour un coureur qui a ses week end de libres mais qui termine tous les soirs le travail aux alentours de 17h. Bien sûr, pour les cyclistes qui ont un emploi du temps différent, vous pouvez très largement vous inspirer de ce qui est proposé ici et l’adapter à vos besoins propres.

 

Pour finir, chaque séance est commencée par un échauffement et se termine par un retour au calme. Par exemple une séance notée « 1h HT force-vélocité 4 fois [5min en force à I3 + 5min en vélocité à I2] » s’exécute de cette manière : « 1h HT force-vélocité échauffement 15min + 4 fois [5min en force à I3 + 5min en vélocité à I2] + 5min retour au calme »

 

 

 

 

Le mois prochain

 

Le mois de juin sera consacré à un travail très spécifique où l’objectif principal sera de préparer l’organisme aux efforts rencontrées lors de l’EDT. Il sera donc question d’endurance et de travail en montagne.  Et n’oubliez pas que nos coachs experts BRAQUET LIBRE sont à votre disposition pour individualiser votre préparation, que cela soit pour l’EDT ou pour une autre épreuve !

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
LOGO_BRAQUET_LIBRE