Cet hiver, on pratique autrement !


Braquet Libre vous propose une série d’articles qui peuvent vous aider à diversifier vos activités cyclistes hivernales. Cette semaine, Alexis Brodbeck, spécialiste « off road » , va s’attarder sur une discipline dont on entend de plus en plus parler : Le Gravel.


:

Si je devais définir le Gravel, je dirais que c’est une discipline dans laquelle chacun est libre de choisir sa pratique, grâce un vélo qui permet de multiples possibilités. En effet, il est possible de pratiquer aussi bien sur routes que sur chemins, et même pour les plus joueurs d’entre vous, sur des petits sentiers techniques. Vous le comprenez, le Gravel présente peu de contraintes ni de véritables règles de pratique.


De ce fait, les avantages sont nombreux, et voici 5 bonnes raisons de s’y mettre :


1) L’hibernation de votre belle monture :

Le Gravel remplacera votre belle monture lorsque le mauvais temps pointera le bout de son nez. Ainsi, plus besoin de démonter sans cesse votre beau vélo de votre home-trainer. Celui-ci, tout propre, pourra rester à trôner devant la télé du salon. Plus vraiment d’excuses pour aller dehors… Si ce n’est auprès de votre conjointe pour acheter un vélo supplémentaire !


2) Varier de terrains de jeu :

La pratique du cyclisme sur route demande logiquement d’utiliser ce qui s’offre à vous en termes de routes. Par conséquent, vous emprunter celles-ci une multitude de fois durant la saison, et les connaissez par cœur. Pourquoi ne pas profiter de la période hivernale pour changer ses habitudes et prendre un chemin parallèle qui s’offre à vous ?

Cela vous demandera peut-être une petite planification de parcours, mais vous verrez, nul doute que vous vous prendrez au jeu et deviendrez incollable sur la géographie autour de chez vous.


3) Se protéger du froid :

A moins d’habiter toute l’année dans le sud de la France, nous sommes forcément confrontés aux caprices de dame nature durant la période hivernale. En Gravel, vous roulerez moins vite que sur route, et cela permet d’augmenter le ressenti de la température. De plus, pratiquer en forêt va vous protéger du vent. Alors, qu’attendez-vous pour réchauffer vos sorties hivernales ?

Avant de foncer, renseignez-vous tout de même sur les périodes de chasses ! 😉


4) La sensation de vitesse :

On ne va pas se mentir, on ne fait pas des sorties de Gravel à 30km/h de moyenne, et cela même si les vélos de route et de Gravel sont quasi similaires.

En effet, leurs géométries se ressemblent ; les roues sont pour la plupart du temps du même diamètre (sauf si vous optez pour des roues de 650), le cintre est similaire et les pneus sont volontairement plus larges pour être plus confortable.

Néanmoins, à force de pratique et de confiance, vous atteindrez rapidement une permettent de rendre vos sorties hivernales très ludiques. D’ailleurs, il y a fort à parier que, même aux beaux jours, vous garderez votre monture de Gravel pas loin.


5) Sécurité renforcée :

Nous avons toujours la même problématique lors de nos entraînements : être vu par les automobilistes, surtout lorsque la visibilité est réduite… Et pour cela, rien de tel que d’éviter les grands axes, ou simplement d’aller pratiquer là où l’on est certain de ne pas croiser de voitures. Pour cela, le Gravel est la discipline parfaite ! Cela n’empêche pas de prendre quelques précautions tout de même, en optant pour des vêtements réfléchissants et une lumière arrière en cas de mauvaise visibilité.

Cette lecture vous a donné envie de préparer une escapade en Gravel ? En fin de semaine, nous vous donnerons une séance type de sortie Gravel pour vous aider à vous lancer. Pas encore convaincu d’aller mettre le bout de son nez dehors par ce temps maussade ? Patientez encore une semaine, et nous parlerons d'entrainements sur home-trainer avec Rémy Deustch ! Encore une manière de varier les plaisirs, et celle-ci, en restant bien au chaud !




Par Alexis Brodbeck

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
fond noir.png