Planifier 2021 malgré le confinement… et les incertitudes !


Pratique sportive restreinte et calendrier des compétitions incertain, voilà le contexte dans lequel la plupart des cyclistes évoluent actuellement. Pourtant il faut continuer à avancer, réfléchir à la prochaine préparation et s’entraîner. Alors comment fait-on pour rester efficaces malgré les freins actuels ? Début de réponse en 4 étapes.


:

Etape n°1 : se reposer

Comme après chaque saison il est primordial de recharger les batteries. Et ce n’est pas parce que la visibilité à long terme est difficile qu’il faut déroger à cela. Commencez donc par vous reposer (si ce n’est déjà fait).


Notre conseil : entre 2 et 6 semaines de coupures. Ne pas dépasser 3 semaines sans activité et compléter si besoin par une charge d’entraînement légère sans contrainte. Par exemple vous pouvez faire 2 semaines sans activités physiques + 2 semaines avec une activité modérée sans contraintes et axée autour de pratiques autres que le vélo (cardio training, marche, course à pied…).

Etape n°2 : se fixer un but

Même si vous ne connaissez pas encore votre futur calendrier de compétitions il est important d’imaginer au moins un objectif (ou plusieurs) qui puisse vous motiver et vous servir à structurer votre entraînement. Par exemple :

-une compétition qui pourrait avoir lieu

-une date de reprise éventuelle

-un objectif de forme à une période donnée… pourquoi ne pas s’entraîner pour simplement progresser et atteindre une condition optimale au printemps (par exemple) ?


Et quoiqu’il arrive ensuite vous pouvez ajuster ou modifier votre cible en cours de route. Ainsi il n’est pas du tout problématique de partir sur un objectif hypothétique qui peut évoluer par la suite.

Etape n°3 : planifier

De la même manière il est important de partir sur un scénario même si celui-ci peut ne pas se dérouler comme prévu (c’est en fait le lot de toutes les planifications). Quel type de travail en décembre ? En janvier ? Et ainsi de suite jusqu’à votre objectif.


Petite astuce : autorisez vous à sortir du classique Foncier + Intensités. Travailler davantage en qualité pendant le confinement et décaler le cycle de développement d’endurance au printemps peut être une option raisonnable (et on le sait qui peut être très efficace). Et bien sûr, quelque soit votre stratégie pensez à toujours respecter les fondamentaux de l’entraînement (notamment la progressivité et l’alternance travail - récupération).

Etape n°4 : vivre pleinement son entraînement

Une fois votre planification validée (n’hésitez pas à demander l’avis d’un coach Braquet Libre) vous verrez que votre motivation pour vous entraîner sera élevée et ne souffrira pas du confinement. Au contraire, vous serez même peut être reboostés par un nouveau challenge qui vous fera regarder au-delà de cette période difficile !


Et là-dessus, nous vous souhaitons à tous une bonne préparation !


Par Rémy Deutsch

Posts à l'affiche
Posts Récents
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
fond noir.png